le temps de Pâques
 

Chaque fois
que j’essaie de
me libérer de mes ombres
pour me laisser
envahir par ta lumière,
c’est ta Résurrection
qui m’envahit.

Une folle espérance alors,
me donne envie de vivre,
me met ’’en vie’’ de vivre
et bouscule l’ombre des tombes...

Parce qu’en toi,
un jour, libéré de ma guangue,
je m’éveillerai ’’papillon’’.

Chaque fois que j’accepte,
au lieu de les subir,
les petits renoncements quotidiens,
mes petites morts quotidiennes ;
chaque fois que je m’efforce
de transformer
ma mauvaise humeur en sourire,
c’est la Résurrection
qui entre dans ma vie.

André Marie






  Mentions légales   Contact   Intranet   Administration        Suivre la vie du site    SPIP