Tu m’envoies ...
 

Au moment d’écrire ce petit mot mensuel, comment ne pas être pris aux entrailles par la violence qui agite le monde jusque dans nos villages ?
Les habitants d’Alep la belle, ville où Abraham vint en homme de Paix, assassinés sous les bombes pour reconquérir la Paix osent dirent certains !
Les ukrainiens oubliés, "assassinés" par le silence étourdissant des médias !
Deux prêtres assassinés au Mexique par les trafiquants de drogue !
Et que dire, des quelque 800 millions d’êtres humains (Statistique FAO) qui, actuellement dans le monde, ont faim, parfois à cause de choix politiques ?
Violences qui entrainent, dans le monde, le déplacement de 24 personnes par minute (selon le HCR).
Et chez nous branle bas de combat contre 50 personnes réfugiées, immigrées !
Branle bas de combat de-ci, de-là, pour ceci, pour cela et jusque dans nos communautés et nos familles.
Et si nous laissions retentir en nous ces mots de Jésus
(Matthieu 5,9) :
"Bienheureux les artisans de Paix, ils seront appelés Fils de Dieu !"

Être artisan de paix nécessite de s’asseoir pour prier, c’est à-dire pour se mettre sur la longueur d’onde du Christ et pour, ensuite, porter un regard apaisé sur les réalités et sur les personnes. Pour nous informer soigneusement de la réalité sans céder au sirènes de la rumeur et pour, avec d’autres, trouver de justes solutions.
"Soyez donc, a exhorté de pape François, la fenêtre par laquelle Dieu se montre pour panser les blessures de l’humanité avec le baume de Sa Miséricorde !"
Prions ensemble pour être cette fenêtre de Paix sur le monde !

Père Michel BRAVAIS






  Mentions légales   Contact   Intranet   Administration        Suivre la vie du site    SPIP