Qui est cet homme ?
 

Dans le texte de la passion selon Marc que nous lisons cette année,

JPEG - 26.4 ko

Le silence de Jésus est impressionnant : durant sont procès il n’ouvre que trois fois la bouche pour dévoiler un peu de son mystère.

Sa solitude éclate dans toute sa dureté : il s’avance seul, abandonné de tous, dans la nuit de la croix.

C’est pourtant au moment où Jésus meurt, abandonné de tous, que retentit le cri du centurion romain :
“Vraiment, cet homme était Fils de Dieu !”

En la personne de ce militaire surveillant l’exécution de Jésus, c’est le monde païen qui est en train de se convertir.
Tandis que les Juifs ne sont que sarcasme envers le Messie, c’est d’un païen que jaillit l’expression de foi la plus pure :
Vraiment, cet homme était Fils de Dieu !”

Du coup Marc nous conduit à prendre position par rapport à la question qu’il posait dès l’ouverture de son Évangile :
“ Qui donc est cet homme ?”

Pour nous, qui donc est-il celui qui, pendu à la croix, n’est plus qu’une loque humaine ?”

Ne nous hâtons pas trop vite à dire qu’il est "Fils de Dieu" !

N’oublions jamais que cet homme, pendu au gibet, nous invite à découvrir dans le plus bafoué des êtres humains, un enfant de Dieu, un frère !

Si nous proclamons que ce Jésus, pendu à la croix, est pour nous le Messie qui nous sauve, nous ne pouvons pas passer à côté du frère bafoué, méprisé, abandonné, sans le voir et lui porter secours.

C’est jusque là que nous engage la foi que nous proclamons avec le centurion !






  Mentions légales   Contact   Intranet   Administration        Suivre la vie du site    SPIP