Quel remue ménage !
 

Le cinquantième jour de Pâques les disciples passablement remués par le départ de Jésus, enfermés dans chambre haute, sont, tout à coup, bousculés par le vent et le feu de l’Esprit Saint. Lors plus rien ne les arrête, ils sortent sur la place publique et, sans crainte, annoncent : "Que toute la maison d’Israël le sache avec certitude : Dieu l’a fait Seigneur et Christ, ce Jésus que vous, vous aviez crucifié." Ac 2,36 Quel remue ménage !

Biens des évènements se sont passés lorsque, à Césarée, l’Esprit Saint tomba sur les païens réunis dans la maison de Corneille. Alors "se fut de la stupeur parmi les croyants qui accompagnaient Pierre, et qui étaient juifs d’origine, de voir que, même sur les nations païennes, le don de l’Esprit Saint avait été répandu." Pierre a dû faire face aux violentes critiques des frères de Jérusalem et s’expliquer devant tous, avant que tous rendent gloire à Dieu.
Tout au long de l’histoire des chrétiens, remplis de l’Esprit Saint, ont dû affronter bien des épreuves avant de voir reconnue l’intuition qu’ils avaient pour l’Eglise de leur temps. Vous savez bien que les polémiques sur le concile Vatican II ne sont pas éteintes !

Aujourd’hui il nous faut écouter l’Esprit pour pouvoir mettre en œuvre les grandes orientations qui seront promulguées à la suite de notre synode diocésain.
Il nous faut écouter l’Esprit, qui nous devance dans le cœur des hommes et des femmes d’aujourd’hui, pour, avec eux, accueillir ce royaume des cieux qui peut transformer notre terre en une terre nouvelle où Dieu "essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car le monde ancien s’en est allé." Apoc 21,4

Qui acceptera de se laisser bousculer dans ses peurs, ses frilosités, ses lassitudes ?
Qui acceptera de s’avancer sans crainte dans le monde d’aujourd’hui pour proclamer qu’avec le Ressuscité nous voulons voir venir le siècle du bonheur pour tous les vivants ?
Qui osera se laisser conduire par l’Esprit à chaque instant de sa vie, sûr que ce qu’il a promis Dieu l’accomplira ?


Père Michel Bravais
Sarment N°85 mai 2015





  Mentions légales   Contact   Intranet   Administration        Suivre la vie du site    SPIP