Prier avec son corps : Bras levés, mains étendues

Geste :
- Bras levés, mains étendues
- Imposition des mains.

Les disciples de Macaire (4° siècle) lui demandaient : « Comment devons nous prier ? » Il leur répondait : « Il n’est pas nécessaire d’user de beaucoup de paroles, il suffit de tenir les mains élevées ».


 

Bras levés et mains étendues évoque la louange, la joie, la recherche de Dieu qui est aux Cieux… On peut y voir la reproduction de la croix glorieuse du Christ. Le prêtre prend cette attitude dans la prière eucharistique et les fidèles parfois au Gloria et toujours au Notre Père.
C’est comme si nous dépensions toutes les forces qui nous restent pour rejoindre le Seigneur… Je veux que tous les hommes prient en tous lieux, en élevant des mains pures disait saint Paul (1 Tim. 2,8).

Imposition des mains : Les mains, après le visage sont l’expression de nos sentiments, de nos désirs, de notre offrande et de notre prière. Imposer une ou deux mains est un signe de bénédiction, de guérison et de consécration. Posées sur quelqu’un lui communiquent une force. Ainsi fit Jacob en bénissant les deux fils de Joseph (Gen. 48,14-20) et Jésus aux enfants (Mt. 19,13-15).

C’est le geste du prêtre ou de l’évêque au terme de l’Eucharistie, geste du Diacre sur les nouveaux époux, geste lors du Baptême et geste traditionnel de la visite aux souffrants lors du Sacrement des malades. C’est aussi le geste des concélébrants, qui sont Un dans le Christ, quand ils consacrent le corps et le sang du Seigneur.

Tout fidèle peut accomplir symboliquement ce geste, par le témoignage de sa Foi et de sa Charité…

texte proposé par le père Philippe PARENT.






  Mentions légales   Contact   Intranet   Administration        Suivre la vie du site    SPIP