Pour les habitants de la terre
 

Tu as vu la souffrance des hommes,
alors te voici
entrant dans la souffrance humaine
et son fardeau si pesant.

Tu as vu la mort des hommes,
alors te voici
entrant
dans la mort des hommes
et l’angoisse de la nuit.

Tu as vu le péché des hommes,
alors te voici
à bras étendus
brisant la puissance du mal,
te voici
à corps transpercé
cherchant la race humaine
au territoire de la mort.

C’est donc vrai, mon Dieu
entré dans la condition humaine,
il n’y a pas de limites
à ton désir d’être avec nous,
puisque tu portes ta tendresse
à son comble,
jusqu’à l’accomplissement
jusqu’au sommet
où se dresse la croix.

Charles SINGER (Saisons)






  Mentions légales   Contact   Intranet   Administration        Suivre la vie du site    SPIP