[ Thêmes abordés ]
NOËL : Dieu avec nous !
 

Noël 2012.

Nos rues, nos magasins, nos maisons sont illuminées de guirlandes et d’étoiles. C’est le solstice et les jours commencent à grandir. La nuit est vaincue par la lumière…
C’est pour cela que depuis 2000 ans les chrétiens se rassemblent pour fêter la venue en notre monde du Christ Fils de Dieu, lui qui est la lumière du monde. Mais cette nuit de Noël souligne aussi le combat dramatique entre la lumière et les ténèbres. Dès les premières heures de sa vie sur notre terre, Jésus : vie et lumière véritable est marqué par le rejet. « Il n’y a pas de place pour eux dans la salle commune ». Le monde rejette cette femme qui va accoucher et Jésus, tout au long des pages de l’Evangile demandera sans cesse aux hommes d’accueillir et de manifester entre eux l’Amour… En fait, Dieu se fait homme pour demander à l’homme d’être plus humain.

Avant Noël, on croyait Dieu assis au milieu des étoiles. On croyait un dieu invisible, solitaire, or à Noël, il prend vie, il vient au monde comme un enfant, pour dire à chacun de nous : ta vie commence au même âge que la mienne, avance et prends ma main, c’est Noël… . « Heureux ceux qui se savent pauvres en eux-mêmes, le Royaume des Cieux est à eux »…

Avant Noël, on croyait que dieu, enfermé dans son ciel n’avait pas de cœur et qu’il tournait le dos à la terre. Or, à Noël, il nous montre son cœur, débordant de bonté pour cet enfant couché dans la mangeoire. Dieu vient au monde pour nous dire : manifeste, toi aussi, ta bonté, au rythme de la mienne… « Heureux ceux qui pleurent, Dieu les consolera »…

Avant Noël, on croyait que Dieu pouvait être en colère, au milieu du tonnerre et des éclairs. Or, à Noël il sourit aux petits. Regarde le dans la crèche, il te dit : Avec moi, sois doux toi aussi. Heureux les doux, ils possèderont la terre…

Avant Noël, on croyait Dieu blasé dans son ciel. Et cette nuit il nous fait un clin d’œil, nous invitant à l’espérance. A Noël, il veut dire à chacun de nous : ta petite espérance se reflète en mes yeux, elle est capable d’ouvrir des chemins lumineux pour tous ceux que je place sur ta route… « Heureux ceux qui ont le cœur pur, ils verront Dieu »…

Mon Dieu, j’espère en Toi.
Tu as voulu faire ta demeure en chacun d’entre nous.
Aussi, je suis sûr de Toi, je ne crains rien, car Tu es avec moi.
Tu es Emmanuel : Dieu avec nous.

Homélie de Père Philippe Parent.
Inspiré par un texte de Marie-Claude Pellerin





  Mentions légales   Contact   Intranet   Administration        Suivre la vie du site    SPIP