[ Thêmes abordés ]
[ documents ]
Les Templiers de Lus
Les Templiers de Lus

La commune de Lus-la-Croix-Haute possède trois édifice de culte, chacun ayant son intérêt historique, touristique ou esthétique : l’église Saint Etienne au cœur du village, la chapelle de la Visitation à la Jarjatte en face des Aiguilles, la chapelle SaintJean Baptiste aux Lucettes.
Plus les restes d’une église de templiers...


 

Les templiers, par leur organisation, leurs richesses, leur fin tragique ont inspiré la légende et fait rêver, voire fantasmer. On leur attribue des lieux de culte qui n’ont souvent rien à voir avec eux et combien de trésors cachés ! A Lus la tradition coïncide avec la réalité, trésor excepté ; les textes nous font connaître les supérieurs de l’établissement, magistri ou præceptores : Guigues Lautard en 1173, Robert de Tel entre 1204 et 1215, Raymond en 1226 ; l’établissement luimême est mentionné de 1155 à 1254. L’ordre a été supprimé en 1312 et ses possessions données aux hospitaliers de SaintJean de Jérusalem, d’où de fréquentes incertitudes à propos de l’attribution originelle de telle ou telle commanderie.

Les ruines de l’église subsistent audessus du hameau de la Caire, audelà des gorges, à une altitude de 11601- 1170 m, au quartier de Toussière, au pied de l’âpre montagne de ce nom qui culmine à 1916 m d’altitude.

.../...

Pour lire l’article complet, ouvrir le document PDF


Cet article - dû à l’obligeance de M. H. Desaye - reprend et complète l’article paru dans le dernier Sarment.





  Mentions légales   Contact   Intranet   Administration        Suivre la vie du site    SPIP