Historique
 

L’Institut a été fondé à Lyon en 1821, par un missionnaire diocésain nommé André Coindre.

Ce dernier, attaché à la contemplation de Jésus au coeur ouvert sur la croix, s’est laissé façonner par la compassion de Dieu pour tous les hommes.

Cette spiritualité l’a poussé dès ses premières années à joindre à la prédication missionnaire, le souci des malades dans les hôpitaux et celui des prisonniers, surtout les jeunes et les enfants (l’époque n’était pas tendre pour les délinquants).

En 1815, un jour d’hiver, il trouve sous le porche de l’église Saint Nizier, à Lyon, deux petites filles abandonnées. Par réflexe de compassion, il les prend en charge sans savoir même ce qu’il pourra en faire.

De cette action, naîtra bientôt un institut de religieuses, les soeurs de Jésus-Marie, consacrées aux filles en détresse à Lyon, puis, plus tard, en d’autres lieux.

Parallèlement, le Père André Coindre fondera quelques années plus tard des frères pour prendre en charge les jeunes garçons de la rue (orphelins, démunis, délinquants), en vue de les remettre debout et de leur assurer un avenir grâce à une formation professionnelle.

Au cours de ses missions en milieu rural, il prendra la mesure de l’abandon de la jeunesse dans les campagnes et fondera des écoles primaires pour leur venir en aide.

Ainsi s’est crée et développé l’Institut des Frères du Sacré-Coeur, animé par la compassion de Dieu et consacré à l’éducation des jeunes, sous différentes formes.

Aujourd’hui, il compte environ 1300 membres, répartis en une trentaine de pays des cinq continents.

Une communauté de 3 frères a été fondée à Allex en 1972, avec le projet un peu spécial de donner le témoignage d’une Eglise proche et fraternelle, par une insertion étroite au milieu de la population.

Les 3 mêmes frères s’y trouvent toujours, mais l’âge a modifié leur façon de s’intégrer dans leur milieu.






  Mentions légales   Contact   Intranet   Administration        Suivre la vie du site    SPIP