Du pain et des jeux ...
 

Alors que l’agressivité se faisait plus pressante depuis plusieurs mois : attentats en France et ailleurs, climat social à propos de la loi sur le réaménagement du code du travail, violence autour des manifestations,... tout à coup un vent d’euphorie souffle sur le pays, comme si nous étions devenus un peu fous ! Un vent d’Euro-Foot !
Les psychologues expliquent que le stress de ces derniers mois trouve un exutoire :" les tournois comme l’Euro sont une forme de drainage socialisé de l’agressivité".
Dans la Rome antique on disait : "du pain et des jeux". Distribution de nourriture et jeux du cirque étaient là pour faire tomber la tension sociale. Deux mille ans plus tard distribution de subventions et foot, relayés par les médias, jouent le même rôle.
C’est vrai que l’organisme social, comme tout organisme, a parfois besoin d’exploser face à des situations de stress insupportables, l’Euro est donc le bien venu pour canaliser cette explosion qui sans lui aurait pu devenir dangereuse pour tout le corps social.
Mais cela nous interroge sur la façon dont sont traitées les grandes questions sociales dans notre pays et au-delà ; sur le fait que des idéologies rigides et parfois extrêmes empêchent tout dialogue social et tout compromis et même, que la course au pouvoir entraîne des discours tels qu’ils déchainent la violence entre les communautés comme au Texas, mais nous n’en sommes pas si loin !
Lorsque le Christ envoie ses disciples en mission (Mt 10,7) il les invite à poser des gestes concrets pour guérir, donnez la vie et expulser les démons. C’est à ces même gestes qu’il nous invite et surtout à expulser les démons de la haine, du racisme, de la violence.
Accepterons-nous d’être ses disciples au risque même de notre vie ?
Père Michel Bravais






  Mentions légales   Contact   Intranet   Administration        Suivre la vie du site    SPIP