Bien brancher la parabole !
 

Jésus parle en paraboles.

Quand on demande à un enfant du caté : « C’est quoi une parabole ? », il nous répond : « C’est pour accéder aux chaines » ! Et il a raison. Les paraboles de Jésus nous permettent d’accéder à la chaine du saint Esprit… Mais il faut que la parabole soit branchée. Et la prise comporte trois fils. Il est donc nécessaire de bien brancher les fils pour que la parabole nous parle. Ici, il y a deux fils dont la terre. Alors :

Dans la parabole de ce jour, qui est comme un homme qui sème ? Qui est le grain qui est semé ?
Qui sont les « oiseaux du Ciel » ?
Comme un homme qui sème, ainsi Dieu le Père Créateur ! Il a semé son Amour infini dans le sein de la vierge Marie Et cet Amour a donné un fruit merveilleux : Jésus le Christ, Fils unique du Père. Jésus est cette semence déposée en terre, incarnée… Mais il lui faudra encore être broyé au pressoir de la Croix et enfoui dans le tombeau…
Mais en ressuscitant, Jésus est devenu ce grand arbre dans l’ombre duquel tous les humains de la terre peuvent venir faire leur nid. Voilà ce que veut dire : « Jésus sauve » !
Nous pouvons accueillir ce Don de Dieu, dans un abandon total. C’est une vie nouvelle que nous recevons de Lui : le Royaume de Dieu est déjà là…

Le Règne de Dieu est donc dynamique. Il se déploie comme la Vie. Alors s’il est déjà là, nous espérons sa réalisation complète quand « Dieu sera tout en tous » (1 Co.15, 28). Oui nous l’attendons, comme nous le chanterons avec l’anamnèse, tout à l’heure ; mais il se construit déjà sous nos yeux. A nous de scruter les signes des temps…

Nos existences ressemblent à des paraboles, dont parfois nous perçons le sens, quand nous le demandons avec confiance au Seigneur. « Demandez et vous recevrez, Frappez et l’on vous ouvrira », disait Jésus…
Il nous faut donc cheminer dans la Foi, sans voir ; mais avec dans le cœur la ferme assurance que les semailles du Père finiront par porter du fruit au plus intime de chacun de nous.
Nos existences ressemblent à des paraboles, dont parfois nous perçons le sens, quand nous le demandons avec confiance au Seigneur.
N’ayons pas peur : avec ce qui est petit, Dieu fait de grandes choses ! C’est parce qu’il nous communique son Amour, que nous pouvons y répondre dans le service de celles et ceux qui croisent notre route…


Dimanche 17 Juin 2012 ; 11° du temps ordinaire B : Marc 4,26-34.
Homélie du Père Philippe Parent





  Mentions légales   Contact   Intranet   Administration        Suivre la vie du site    SPIP