[ Thêmes abordés ]
Avent : Relevez la tête !
 

Entrée en Avent œcuménique au Temple de Die.

Parmi vous il y a peut-être des jardiniers ! Mais je connais un jardinier qui vous dépasse tous. Il connaît chaque fleur et le papillon qui lui est adapté. Et à la brise du soir ce jardinier aimait se promener, jouissant du bonheur de chacune de ces fleurs, dans ce coin de paradis…
_Mais un jour, tout se détraqua : dans le fond du jardin, mon jardinier vit des limaçons malheureux et mécontents. Il y avait pourtant pour eux de quoi manger ; mais vite mon jardinier planta une belle salade pour chacun. Rien à faire : trois se disputaient la même laitue, laissant les autres pourrir sur place. Et quand une des limaces rencontrait l’autre, elle lui faisait les cornes et exprimait son mépris en rependant une énorme bave….
Est-ce possible dans mon jardin, se disait le jardinier ?... Alors le jardinier se mit à parler à chaque limace ; mais elles n’entendaient pas le langage du jardinier. Alors, le jardinier soupira : Ah si je pouvais devenir limaçon à mon tour ! Je leur parlerai dans leur propre langue, doucement, paisiblement et avec tant de convictions, qu’ils retrouveraient le bonheur dans mon jardin…

Ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu. Il a un amour déroutant !
Le temps de l’Avent est celui de l’attente de Dieu le jardinier qui s’est fait l’un de nous. Quand tous ces évènements commenceront, redressez-vous et relevez la tête, parce que votre délivrance est proche, nous dit Jésus !
Aujourd’hui nous vivons ces évènements : le chômage, le changement climatique, la pollution, la démographie, l’énergie nucléaire, le clonage, le mariage pour tous, la guerre et les prises d’otages, les Caïn et Abel de la politique… etc…
Le monde est dans la détresse, les limaçons se montrent les cornes ! Beaucoup de nos contemporains n’ont plus d’appui sûr. Même Dieu leur paraît trop absent pour écouter et trop lointain pour répondre.

Redressez-vous et relevez la tête, nous dit Jésus. si tu te....
++++
Redressez-vous et relevez la tête, nous dit Jésus.
Si tu te redresses, ton attitude témoigne que la délivrance est proche, que Jésus vient nous sauver. Chaque épreuve de nos Eglises réédite la détresse de Jérusalem. Chaque épreuve personnelle ou communautaire, nous situe dans la Foi entre les deux victoires du Christ : sa victoire de Pâques après la Passion et sa victoire à la fin des temps, qui effacera toute larme…

Jésus nous appelle donc à la vigilance. « Je dors ; mais mon cœur veille », disait la fiancée du Cantique des cantiques. La vigilance est active elle ne tolère pas l’assoupissement, la tiédeur, le contentement de soi. Saint Grégoire, dans son homélie N°13, disait : « Celui qui veille c’est celui qui, par ses œuvres, garde ce qu’il croit ».
Dans la lecture de la lettre aux Thessaloniciens, nous entendions le cri de Paul vers Dieu et pour nous : « que l’Esprit affermisse vos cœurs, irréprochables en sainteté devant Dieu notre Père, lors de l’avènement de notre Seigneur Jésus avec tous les saints »…
Ce temps de l’Avent nous est donné pour que nous revisitions notre vocation de messagers de Paix. Un danger nous guette : c’est que tourné vers l’évènement qui d’un moment à l’autre peut abolir notre univers actuel, nous en oublions cette terre et la vie de chaque jour. Paul nous dit d’en prendre garde en ne nous « laissant pas agiter l’esprit et alarmer ».

- Seigneur,
Donne-nous d’être fidèles à l’appel que tu nous as adressé,
en solidarité avec tous ceux qui n’ont pas d’espérance.
Donne-nous, humblement et joyeusement de nous redresser et de relever la tête,
pour que soit crédible notre témoignage chrétien, aujourd’hui.


Dimanche 2 décembre 2012 :
1er dimanche de l’Avent
1Tes. 3,12-4,2 et Luc 21,25-28,34-36.
Homélie de Père Philippe Parent





  Mentions légales   Contact   Intranet   Administration        Suivre la vie du site    SPIP