[ documents ]
6°-5° Rencontres en 2011 à Crest
 
JPEG - 16.3 ko

Les réflexions de la rencontre du 15 janvier portaient sur le thème de la solidarité dans le monde. Nous avons tout d’abord observé et décrit ce poster avant de discuter de ses significations possibles.
Chacun a donné son interprétation en expliquant ce qui lui avait fait penser à ce thème.
Cette photo de 2 mains enroulées et peintes en bleu, avec un contraste entre le clair et le foncé, fait penser au symbole chinois du Yin et du Yang qui représente la dualité liée, les oppositions complémentaires. Le yin représente entre autres, le noir, le féminin, la lune, le négatif, etc. Le Yang, quant à lui, représente entre autres le blanc, le masculin, le soleil, le positif, etc.
Cette photo de mains liées évoque l’amitié tout simplement. Les mains étant celles d’un homme blanc et d’un homme noir, nous avons également abordé le rejet du racisme, l’aide entre les peuples. Le bleu et la forme ronde donnent une sensation de douceur. La main qui est en dessous venant du haut et celle du dessus venant du bas, l’image fait également penser à l’égalité...
Toute sortes d’interprétations peuvent encore être faites de cette image ! Enfin, quand on regarde en faisant abstraction des mains, on voit un rond, où le bleu représente l’eau, où on peut reconnaître les continents : la planète Terre. On peut alors évoquer avec cette photo le soutien des pays riches au développement des pays pauvres.
Après avoir proposé plusieurs titre à ce poster - l’union fait la force, l’amitié entre tous...- c’est le titre Terre solidaire qui a été retenu, leitmotiv du CCFD.

JPEG - 134.1 ko

Au mois de février, les jeunes ont joué une scène dont le texte est librement inspiré de la Bible (Genèse 4,1-15) : Caïn et Abdel. Après 2 interprétations de cette scène, nous avons lu le passage correspondant de la bible et réfléchi sur ce thème et sur l’adaptation qui en a été jouée.
Caïn et Abel sont les premiers fils d’Adam et Eve. L’un est pasteur, l’autre agriculteur. Les deux frères ont fait chacun une offrande, fruit de leur travail, à Dieu. Seule celle d’Abel fut acceptée et par jalousie, Caïn tua son frère.

JPEG - 131.4 ko

Si Dieu agrée l’offrande faite par Abel, c’est que celui-ci a donné « les premiers-nés de son petit bétail, avec leur graisse », se conformant ainsi aux pratiques rituelles détaillées dans le Lévitique, tandis que Caïn se contente d’apporter « des fruits du sol ». La tradition fait alors d’Abel la figure de l’homme pieux et de Caïn l’archétype de l’homme avare et peu soucieux de plaire à la divinité.
Quand Dieu demande à Caïn où est son frère, celui-ci n’exprime aucun repentir pour son geste et ment à son Seigneur. C’est pourquoi Dieu ne lui accorde pas son pardon et le punit : il le condamne à ce que le sol reste stérile s’il le cultive, à l’exil, et met un signe sur lui qui empêche quiconque de le tuer. Caïn est ainsi condamné à regretter son geste et son mensonge à perpétuité.

JPEG - 182.3 ko

La réécriture de ce texte pour le sketch que les jeunes de l’aumônerie ont jouée, en utilisant un prénom à consonance arabe, rappelle que dans notre monde actuel les différences de culture amènent souvent des peuples qui devraient être frères à l’incompréhension et à la jalousie. Ces violences internationales que nous voyons dans l’actualité sont parfois aussi la raison de violences racistes "près de chez nous" hélas banalisées.
Après le traditionnel repas partagé, nous avons fait une partie de Mafia (jeu similaire au Loup-garoux très souvent pratiqué pendant les week-ends). Enfin après quelques chants et un temps de prière partagée, chacun est rentré chez soi.


Le 26 mars, une journée spéciale est organisée en partenariat avec le Secours Catholique notamment.
Nous nous retrouverons dès 10h à l’aumônerie de Crest où nous partagerons le repas du midi. Les parents pourront nous retrouver le soir à 17h à la Salle des Moulinages.

[ Galerie photo ]




  Mentions légales   Contact   Intranet   Administration        Suivre la vie du site    SPIP